2012-2013

Pour nous contacter : masgnaud@laposte.net
Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus.

Bonjour à tous, chabatz d’entrar !

Mois de juillet pourri : à part les jeux de société, il n’y a pas grand chose à faire. Il pleut tous les jours ou presque. Je me suis entraîné.

            

Tellement motivé que, sur un coup de pied, j’ai décroché le sac (c’est vrai ! il y a des témoins).

Je me suis entraîné à Oléron, dans le sable, l’eau et les hautes herbes : tout ce qui pouvait me ralentir.

 2012_08_03_09   2012_08_03_10-08.04.50   2012_08_03_11-1

J’ai fait de la généalogie de terrain, là où Masgnaud s’écrit encore Magnoux.

   

Et joué de la guitare comme j’aime. Je ne supporterai pas de faire une autre année de solfège, de chorale, ni même de Conservatoire, bien que mon prof de guitare est super sympa.

Rentrée au collège. Les cours reprennent aussi. Youpi, je m’épanouis.

Depuis le 25 septembre, je ne vais plus au Conservatoire. J’ai, à la place, des cours particuliers de guitare (é-lec-trique). Et je peux m’entraîner deux fois par semaine au Vovinam. Toutes les semaines. Enfin !

Dimanche 4 novembre j’ai participé à un stage extraordinaire de Thanh Long qui a réuni plus de quatre cents participants. Maître Ba Hoi, responsable des Arts Martiaux Vietnamiens à la Ligue du Limousin de karaté, qui m’avait fait connaître le Viet Vo Dao, m’a entraîné et a été mon premier président de club, nous avait invités, mon père et moi, à y assister. Nous y sommes allés – sans demander l’accord du responsable du Vovinam – et avec d’autant plus de plaisir que mon père avait approché maître Dan Phu à la fin des années soixante. Ses huit fils, chacun à la tête d’une École, dirigeaient les divers ateliers du stage (enfants, adultes, techniques à mains nues, techniques avec armes) :

  

   

Ne voulant pas que je me singularise puisque j’étais invité, mon père m’a demandé de porter un vo phuc noir. Par contre, j’ai tenu à garder (et mon père m’en a félicité), ma ceinture de Vovinam.

Quand je suis avec Chin ou son petit frère, ça me rappelle cette époque où je portais un võ phục noir.

Je participerai, chaque fois que je le pourrai, aux compétitions d’Arts Martiaux Vietnamiens Traditionnels, que j’aime beaucoup. Mais je resterai au Vovinam. Là, je vous quitte momentanément pour me livrer à deux autres activités que je goûte particulièrement : la cuisine (la pâtisserie surtout) et la guitare (ici, avec mon professeur de l’École de musique).

   

Les 1er et 2 décembre, s’est tenu au võ dường de maître Olivier, un stage d’ « interne » , dirigé par maître Georges Charles, un ami de mon père. Comme ils échangent souvent par mail et téléphone mais se voient peu, ils ont beaucoup discuté au long de ces deux jours. J’ai montré à Sifu Georges les bài quyền que je connais. Mon père, quant à lui, bien progressé : il peut désormais passer du kick boxing à la kriek bottle sans coup férir.

  

   

Somnang Mao Chay et Vincent Nam Khai, pratiquants titrés de wushu, elle en France, lui aux États Unis, m’initient à leurs pratiques durant les vacances de Noël. Je leur en suis reconnaissant

Chaine1   Chaine2   Chaine4

Chaine5   Chaine6   Chaine7

men (and woman) in black

et leur souhaite une excellente année 2013.

Je souhaite également une bonne année 2013 à tous ceux de notre École et aux maîtres et vo sinh des clubs amis (et aux zôtres zauçi, hihi).

Je renoue avec mes vieilles méthodes d’entraînement, qui se sont avérées payantes.

1   IMG_7389   IMG_7388   IMG_7376   IMG_7381

IMG_7375   IMG_7374

Les 26 et 27 janvier, j’ai participé à la Coupe Quach Van Ké. Les trois autres engagés du club ne sont pas venus. À cause des intempéries. Je n’ai donc pas pu participer au song luyện. Je ramène quand même deux premières places, en bài quyền et en bài vũ khí.

      

Nous avons appris avec tristesse le décès d’un grand boxeur, ami de mon père et figure de La Rochelle, Francisco « Paco » Chicharro, qui avait rechaussé les gants à 64 ans pour un gala ! Papa avait assisté à l’un de ses premiers combats (éliminatoires des championnats de France), à la salle municipale de Limoges en 1966 ! Condoléances à toute sa famille, bises à Irène et à Lydia.

YOX   IMG_8157   IMG_7599

Le 8 février, à l’enterrement de ma Mamie chérie, j’ai promis de lui offrir les médailles que je gagnerai le lendemain, à la Coupe de la Gironde. Je ferai tout mon possible pour en ramener un maximum.

J’ai fait le plein et obtenu quatre premières places, que je lui dédie.

Très heureux de retrouver le grand champion qu’est  Yohan.

  

Le 9 mars, j’ai eu grand plaisir à revoir les maîtres et mes copains du Long Ho Hoi et du club Ba Hoi pour le Trophée de la Porcelaine. En technique, ça s’est bien passé : 1er en quyền mains nues, premier en quyền avec armes, 1er en quyền synchronisé avec Alexandre, 1er en song luyện avec Alexandre et troisième en combats. À regarder de plus près, cette troisième place n’est pas si mauvaise puisque c’est la première fois que je combattais en muay thaï : prévenus in extremis, il nous a fallu bricoler des protections de coudes, scotchées au vo phuc et les adversaires – ça se voyait – étaient aguerris. Ils étaient venus de loin (Riom) et pas pour rien. J’ai gagné mon premier combat et perdu le second, de peu. Ça a été une bonne expérience, très enrichissante.

   

Le lendemain, j’ai participé à trois ateliers du stage : jiu jitsu brésilien, vật et bâton. Un vrai régal.

2013_03_13_06    27237

   

france

C O U P E   D E   F R A N C E   D E S   A R T S   M A R T I A U X    V I E T N A M I E N S

J’ai participé à la Coupe de France des AMV traditionnels, bien décidé de ne plus me laisser impressionner par les jugements « au drapeau » et à obtenir de meilleurs classements que l’an dernier. Nous sommes passés près d’une qualification en quyền synchronisé, où il y avait 22 équipes d’engagées. En song luyện, nous avions terminé troisièmes l’année dernière (regroupement des catégories benjamins et minimes). Cette année les deux catégories d’âge étaient également regroupées (12 équipes) mais nous avons terminé premiers. En quyền individuel avec armes (20 participants), je termine second, le vainqueur est nettement meilleur que moi : va falloir que je m’entraîne plus pour l’année prochaine. Ou me trouver un quyền plus spectaculaire.

10

En quyền individuel mains nues, nous étions 41 benjamins engagés. 16 ont été retenus pour participer aux huitièmes de finales ; aux notes (sur 15), j’obtiens 11, 12, 12. Pour ne pas être éliminé en 8e de finale, j’ai dû m’employer plus… 13, 14, 13 (toujours sur 15) : c’est mieux. Je passe le tour suivant. En quart de finale, les juges notent « au drapeau » et me déclarent vainqueur à l’unanimité ; en demi-finale, deux juges sur trois me donnent gagnant et, en finale, je gagne à l’unanimité.

8D

Je suis content car là, finir premier, ça représente quelque chose. Trois podiums. je ramène deux médailles d’or (1 en quyền mains nues, l’autre en song luyện), une médaille d’argent en bài vũ khí, pour mon pépé qui ne va pas bien du tout en ce moment. Merci à Sébastien et à maître Olivier, qui m’ont permis de m’entraîner à Center Forme. Merci à maître Tran Van Ba et à maître Lê Huu Nghia pour leurs encouragements, et à Maître Rachel Sudorruslan pour ses félicitations.

13   8P4O7317

france

C O U P E    D E    F R A N C E    D E    V O V I N A M

Les 18 et 19 mai, c’était la Coupe de France de Vovinam. Elle a débuté assez mal pour moi.

Troisième au nhập môn quyền, je ne suis pas content de moi : depuis 2010, je n’avais obtenu que des premières places à cette technique en compétition. Sans doute que je ne m’y suis pas assez préparé. Ce classement que je souhaitais oublier rapidement pour passer à la suite sereinement a été pourri jusqu’au bout puisqu’un responsable de club contestant la quatrième place de son élève, je suis le seul à devoir repasser avec lui (?!) et je perds la troisième place. Par la suite, maître Rachel Sudoruslan me rétablira troisième, ex-æquo avec celui qui avait contesté son classement… En quyền synchronisé, avec Chin et Alexandre, nous avons fait un premier passage quasi parfait. Qualifiés pour la finale, un petit cafouillage nous a privé de la médaille d’or. Décidément, cette Coupe de France commence mal …

11-1

Enfin (il était temps) je me reprends et termine premier du thập tự quyền.

12-1

Puis c’est le song luyện. Bien remonté et encore sous le coup de ce qui s’est passé au nhập môn, j’effectue le meilleur song luyện que nous n’ayons jamais fait.

131-1

Le lendemain matin se déroulent les combats.

  

Je me trouve moyen dans mon premier combat, que je gagne pourtant à l’unanimité des trois juges. De même pour le second et le troisième où j’affrontais mon copain Noam. Content de n’avoir pas reculé et qu’il y ait eu, parmi les juges, maître Lê Huu Nghia. Par contre, au vu des vidéos, je me rends compte qu’il y a plusieurs points à corriger.

Enfin, je renoue avec la première place en combats.

14

La seconde journée se termine. Maître Nghia me prodigue des conseils : j’en ai vraiment besoin.

Le 1er juin, c’était la Triangulaire : j’y ai retrouvé mes copains des clubs Ba Hoi et Long Ho Hoi.

J’ai remporté le bài quyen, le bài vũ khí, le song luyen avec Alexandre et le quyền synchronisé, aussi avec Alexandre. Je termine également premier en combats. Cette année il y avait une innovation, applaudie par tous : le tir à la corde que l’on pratiquait régulièrement au Club Ba Hoi. Et ça a été très sympa de la part de Basile, Fouad et Mike de m’encourager durant cette épreuve alors que nous étions concurrents ; c’était sans doute en souvenir de nos débuts ensemble. Mais pas que, puisque les trois autres participants de leur club, que je connaissais moins, nous ont, eux aussi, encouragés.

Je termine meilleur des benjamin, les autres catégories sont remportées par le Long Ho Hoi.

Mike, Fouad, Basile, Alexi, José et Lucas remportent le tir à la corde.

8P4O7308

Le 15 juin j’ai passé, à Saint Amant de Boixe (Charente), mon 1er cap ceinture bleu foncé.

4  

En combat j’ai eu à affronter mon copain Arthur. Je n’ai pas de chance, je dois toujours faire des combats contre lui ou mon autre copain charentais Noam. Nous avons fini lessivés et avons été très applaudis.

      

      

J’ai été reçu major de ma promotion. C’est maître Méchain qui m’a remis ma ceinture tam cấp (trung cấp) et l’a faite claquer, selon la tradition.

2013_06_15_11   13  

8P4O7324

Le bilan de la saison est le meilleur depuis mes débuts. Neuf premières places, une seconde place et une troisième place aux Coupes locales : au Trophée de la Porcelaine, 1er en quyền mains nues, 1er en quyền avec armes, 1er en quyền synchro, 1er en song luyện, 3ème en combats ; à la Triangulaire, 1er en quyền mains nues, 1er en quyền avec armes, 1er en quyền synchro, 1er en song luyện, 1er en combats. Quatre premières places à une Coupe Régionale (Coupe de la Gironde) en quyền, song luyện, chien luoc et combats. Deux premières places à une Coupe Nationale d’École (coupe Quach Van Ké) 1er en bài quyền et 1er en bài vũ khí. Cinq premières places, deux secondes places et une troisième aux Coupes de France (1er en quyền individuel et 1er en song luyện, 2ème en quyền avec armes à la Coupe de France AMVT, 1er au thập tự quyền, 1er en song luyện, 1er en combats, 2ème en quyền synchronisé et troisième au nhap mon quyền à la Coupe de France de Vovinam).

Classements nationaux : de mai 2011 à mai 2013, j’ai obtenu deux troisièmes places, trois secondes places et dix premières places aux Coupes de France, AMVT et VOVINAM.

Au collège, ça ne s’est pas trop mal passé non plus : 15,48 de moyenne annuelle (moyenne de la classe 14, 13), de bons copains, plusieurs d’entre eux depuis l’école primaire et je passe en 5ème.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Mais, dans l’année 2013, il y a eu aussi, pour moi, beaucoup de tristesse. Ma Mamie chérie est morte le 5 février et aujourd’hui, vendredi 28 juin à 19 h. 40, mon Pépé gentil l’a rejoint : il ne souffrira plus jamais. En 65 ans, ils n’ont été séparés que durant ces cinq derniers mois. De la haut, de leur fenêtre, ou d’ailleurs, quelle que soit l’enveloppe charnelle qu’ils revêtiront, ils vont continuer de m’aimer et de me protéger. Je ne pleure pas : ça empêcherait leur âme de s’élever, selon la tradition bouddhiste. Nam Mô A Di Đà Phật.

J’ajoute une chanson que ma Mamie chérie aimait beaucoup bien qu’elle n’en comprenait pas les paroles.

 

南 無 阿 彌 陀 佛

Nam Mô A Di Đà Phật

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je n’ai malheureusement pas pu assister aux Championnats du Monde (ni même y participer). Il paraît que mon père voulait que je participe aux Championnats du Monde … enfants. Propos spécieux tenus par ma mère, qui ne connait rien au Vovinam et complaisamment repris par un de ses amis censé s’y connaitre… et qui doit avoir du mal à se regarder dans la glace s’il lui reste une once d’honnêteté (je tiens à disposition son ‘témoignage’). Les membres de l’Équipe de France m’ont écrit un mot ou ont signé au dos de l’accréditation de mon père. Je les en remercie. Je remercie également monsieur Bruce Neuffer pour le T-shirt du Championnat.

Quand je serai capable de faire ça, je pense que, là, je serai vraiment bon !

(photo publiée avec l’accord de Miss Mao, petite demoiselle par la taille, mais très grande championne de Wǔshù).

 

NB Les podiums des Coupes de France (Vovinam et AMV) sont figurés dans un cadre tricolore, pour une meilleure lisibilité de nos pages.